Skip to main content
home-page
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
home-page
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Prochaines étapes

16-09-2022

Jusqu'à fin novembre 2022: Des idées et propositions de questions peuvent être entrées jusqu'à fin novembre 2022 sur la plateforme smartvote BePart. Décembre 2021 - janvier 2022 : En décembre et en janvier, l'équipe smartvote se concentrera sur la finalisation et le contrôle de qualité du questionnaire. Avant l'ouverture du portail des candidat·e·s sur smartvote.ch, le questionnaire sera vérifier une dernière fois par les partis.  Environ mi-janvier 2022 : Le portail des candidat·e·s sera ouvert aux environs de la mi-janvier 2022. Elles et ils pourront répondre au questionnaire smartvote et établir leur profil politique. Début février 2022 : La plateforme smartvote sera ouverte au public en début février et les recommandations de vote pourront être établies. L'ouverture de la plateforme publique suppose que la plupart des candidat·e·s aient déjà répondu au questionnaire. Par conséquent, la date de lancement n'a pas encore été définitivement fixée. 20 mars 2022 : Élections au Grand Conseil et au Conseil d'État 10 avril 2022 : Second tour pour l'élection au Conseil d'État

Qu'est-ce que smartvote BePart ?

16-09-2022

smartvote BePart est une plateforme participative. Grâce à cette plateforme, les citoyen·ne·s peuvent participer activement à la conception du questionnaire smartvote pour leur élection et apporter leurs propres idées et questions.  À l'avenir, cette option sera proposée en collaboration avec les communes ou les cantons où des élections sont prévues et pour lesquelles l'outil d'aide au vote en ligne smartvote sera également disponible. La plateforme BePart sera ensuite ouverte au public à l'approche d'une élection et des propositions de questions pourront être soumises.  L'objectif est d'élaborer un questionnaire aussi équilibré que possible et couvrant tous les sujets pertinents. Finalement, les formulations concrètes sont choisies et les explications sont rédigées avant que le questionnaire ne soit soumis à un pré-test.  Dès que le questionnaire smartvote est finalisé, tous les candidat·e·s sont invité·e·s à répondre aux questions (avec Oui / Plutôt Oui / Plutôt Non / Non). Cela permettra d'enregistrer leur profil politique. Ensuite, l'électorat peut répondre aux mêmes questions sur le site web smartvote. Leurs réponses sont comparées à celles des candidat·e·s, puis le classement de quel·le·s candidat·e·s ou listes présentent le plus grand accord politique avec leurs réponses est établit.

Guide de formulation des questions

07-09-2022

Que faut-il prendre en compte lors de la formulation des questions ? Les questions doivent principalement faire référence à la politique locale et à la situation dans le Canton de Genève.  Il ne faut pas formuler d'affirmations ou de déclarations mais uniquement des questions.  Les questions doivent pouvoir être répondues par oui/non. Les questions comprenant des phrases telles que "Combien de (...)" ou "Comment aborderiez-vous ce problème ?" ne sont donc pas autorisées. Chaque entrée ne doit comprendre qu'une seule question. Les questions multiples reliées par des conjonctions telles que "et" ou "ou" dans une phrase ne sont donc pas autorisées. Les questions smartvote ont pour but d'interroger les candidat·e·s sur leurs positions politiques. Elles ne visent pas à découvrir quoi que ce soit sur leur comportement personnel. Des exemples de questions peuvent être trouvées sur smartvote.ch.

Plus d'actualités & d'événements

Que faut-il prendre en compte lors de la formulation des questions ?

Vers les instructions

Canton de Genève

Calendrier

Jusqu'à fin novembre 2022

smartvote BePart : soumettre, voter et commenter des propositions

Décembre 2022

Finalisation du questionnaire smartvote

Mi-janvier 2023

Ouverture du portail smartvote des candidat·e·s

Mi-février 2023

Ouverture de la plateforme smartvote au public

2 avril 2023

Élections cantonales au Grand Conseil et au Conseil d'État

30 avril 2023

Deuxième tour Conseil d'Etat